Immobilier rachat credit

Votre conseiller bancaire est-il vraiment indépendant ?

Les épargnants sont redirigés vers les conseillers bancaires lorsqu’ils souhaitent obtenir des informations sur les différents produits proposés par la banque. Or, un conseiller en banque ne revêt pas les mêmes fonctions qu’un véritable conseiller indépendant.

 

Le rôle du conseiller bancaire et les produits qu’il propose

Avant tout, il est rattaché à l’établissement pour lequel il exerce en tant que salarié. Il n’est donc pas indépendant, et ses missions sont les suivantes :

  • recueillir les attentes du futur client qui vient le consulter en vue de souscrire à des produits de placement
  • analyser sa situation financière
  • lui proposer les produits en adéquation avec son profil, mais uniquement ceux de son établissement

Ainsi, ces « conseillers » sont plutôt des commerciaux spécialisés dans les produits bancaires, financiers et d’épargne. Ces derniers sont par exemple :

  • les produits d’épargne immobilière tels que les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier), les OPCI (organismes de placement collectif immobilier)
  • les livrets (livret A, livret bleu, LDDS, livret jeune, livret d’épargne populaire, compte sur livret, livret bancaire) pour l’épargne à court terme. Citons aussi le, compte à terme et le certificat de dépôt négociable
  • l’assurance-vie, le bon de capitalisation, le bon de caisse, le livret d’épargne d’entreprise, le plan épargne logement, le compte épargne logement (pour l’épargne à moyen terme)
  • les produits destinés à préparer la retraite pour l’épargne à long terme, dont le PER

Le conseiller bancaire guide également son client par rapport aux différents services proposés par son établissement tels que les services numériques, les prêts, les services aux entreprises, etc.

 

Qu’est-ce qu’un conseiller indépendant et que propose-t-il ?

Le véritable conseiller en gestion de patrimoine exerce de manière indépendante, à son propre cabinet, et il propose différentes expertises. Il intervient certes au niveau de l’analyse du profil et des objectifs de son client, ainsi que de la stratégie relative à la constitution de son patrimoine. Il se charge de l’accompagnement de son client durant tout le parcours de sa vie, en fonction des différentes situations qu’il rencontre au fil du temps. Voici ses principales attributions :

  • étant en connaissance de tous les produits de placement et d’investissement sur le marché, il propose ceux qui concordent avec les attentes de son client
  • il analyse la situation patrimoniale de ce dernier afin de l’optimiser et ce, dans le but de générer les meilleurs rendements
  • il conseille sur le régime matrimonial répondant à ses attentes et à son patrimoine
  • il informe sur l’évolution des lois dans différents domaines pour faciliter les prises de décision
  • il oriente son client dans la préparation de ses vieux jours
  • il conseille sur la gestion non seulement de ses actifs mais aussi de son passif (ses dettes qui seront transmises à ses héritiers au moment de la succession
  • il prépare la transmission du patrimoine, via la donation entre vifs, le démembrement ou la rédaction testamentaire

En clair, le CGP endosse plusieurs rôles : celui de fiscaliste, de conseiller juridique, de comptable, ou encore d’expert financier et immobilier.

 

Le conseiller en gestion de patrimoine pour tous

Les services du CGP se démocratisent : nombreux sont en effet les différents produits pouvant être souscrits avec un petit capital de départ, ne nécessitant pas forcément des fonds importants. Tout individu a la possibilité d’investir dans un ou même plusieurs produits de placement – ce qui est d’ailleurs recommandé afin de répartir les risques. C’est le rôle du CGP de le guider dans ses choix et ce, compte tenu des risques, de l’évolution de la situation économique ainsi que des avantages pour chaque produit.